Reflections on the production of tourism space in a Caribbean resort complex. Par exemple, les compagnies Princess Cruises et Disney Cruise Line possèdent leurs îles privées dans l’archipel des Bahamas et la Royal Caribbean International détient une portion de côte haïtienne à Labadde. La complexité des enjeux et intérêts économiques, http://journals.openedition.org/etudescaribeennes/docannexe/image/3843/img-1.jpg, http://journals.openedition.org/etudescaribeennes/docannexe/image/3843/img-2.jpg, http://journals.openedition.org/etudescaribeennes/docannexe/image/3843/img-3.jpg, http://journals.openedition.org/etudescaribeennes/docannexe/image/3843/img-4.jpg, Fenêtre ouverte sur la recherche haïtienne, Le tourisme de croisière dans le monde : permanences et recompositions, Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale 4.0 International, Catalogue of 554 journals. Dans les Antilles françaises, le tourisme est bien sûr favorisé par les plages paradisiaques comme c'est le cas dans toutes les Caraïbes, mais aussi par les richesses naturelles de ces îles (faune, flore, systèmes volcaniques) qu’elle vous offre à contempler. Page (eds. 14Géographiquement, le secteur de l’ouest des Caraïbes absorbe plus de 60 % de l’industrie nord-américaine de croisière. Nouveau terminal croisière peut accueillir plus de quatre grands paquebots, rénovation de l’aéroport à Grand-Case et agrandissement des infrastructures pour les taxis et bus. », Téoros, 26(1) : 25-33. Nathalie Petit-Charles1 – Bruno Marques2 Résumé La croissance continue de la fréquentation de croisière dans l’espace caribéen constitue un fait majeur du tourisme international des quatre dernières décennies. Les années 1990 : gigantisme, rationalisation et concentration de l’offre, 2. Dans cette Caraïbe confrontée à la finitude de son espace, chaque île et îlot est source d’intérêt : la mise en tourisme donne lieu à une théâtralisation de l’espace (qui hérite d’une nouvelle virginité) et à de subtils processus de fermeture des lieux en dépit des résistances locales (comme l’île Vieques). Transport et tourisme. 173-182. La fin d’exploitation du paquebot France en 1974 a marqué l’achèvement de cette époque. The McDonaldization Thesis: Explorations and Extensions. Caribbean Tourism Statistical Report (2000-2001 Edition), St.Micheal (Barbados), CTO. Elles sont aussi propriétaires de clubs privés, réservés à leurs clientèles, disposés dans quelques escales privilégiées. La … Jaakson, R. (2004). Il faut aussi tenir compte de l’évolution des produits qui privilégient davantage les courts séjours : les offres les plus vendues sont des croisières de trois à quatre jours et celles d’une semaine qui devancent les classiques circuits de dix, quatorze et vingt-et-un jours. « Sun, Sand, and Sales » : Enclave Tourism and Local Entrepreneurship in Indonesia. Création d’un nouvel emplacement spécifique destiné à la croisière à la Pointe Séraphine pour accueillir les passagers. En dernier lieu, l’argument longtemps mis en avant par les professionnels qui affirment que le croisiériste reviendra séjourner à l’occasion de prochaines vacances ne convainc plus. Rénovation de deux terminaux pour les navires de grande taille (mega ships) notamment ceux destinés aux transports de voyageurs. 5Il faut également tenir compte de la crise de 1929 qui a profité paradoxalement à la croisière. 3Le concept de croisière agrège des pratiques qui relèvent du tourisme et des loisirs, dans le cadre d’un voyage (avec un déplacement) associé à un mode de transport original (le paquebot de croisière) pour une expérience nautique ludique spécifique (Grenier, 2008). Ritzer, G. & Liska, A. Dehoorne, O. Todos los datos que se deben analizar para comprender la evolución reciente en el crucero y constantes desafíos a los territorios de acogida. Le bateau de croisière fonctionne comme un centre de séjour autonome (Wood 2004, Weaver 2004), conçu comme une bulle touristique festive construite dans un décor de parc à thème flottant ; d’où la facilité d’organisation pour un nouvel opérateur dans le domaine de la croisière comme le groupe Disney (265 000 couchettes et 3,9 % du marché en 2006). (2006). Caribbean Tourism Organization (2002). « Les bulles touristiques en milieu tropical : logiques et enjeux des enclaves touristiques dans les pays en développement. L’essor du tourismeen général et de la croisière en particulier constitue un nouveau souffle pour ces îles qui ont connu des années difficiles aggravées par la crise économique de 2009. Sur le plan de la croisière, cet espace peut être découpé en trois sous-ensembles : le secteur Nord qui comprend les Grandes Antilles, de Cuba à Porto Rico, le secteur sud qui englobe les îles de l’Arc antillais, des Iles Vierges américaines aux îles bordières du continent sud-américain et le secteur Nord-Ouest qui couvre le golfe du Mexique. Cruiseship Passengers in Port, Annals of Tourism Research, 31(1), pp. La Seconde Guerre mondiale l’interrompit et la reprise fut modeste au cours des années 1950-1960. En effet, lindustrie de la croisière, qui est contrôlée par quelques puissants armateurs, est entrée dans une phase de massification soutenue par de nouvelles réalités économiques qui impliquent une réorganisation spatiale. Le secteur de la croisière a connu une croissance soutenue au cours des deux dernières décennies lors desquelles le nombre de croisiéristes est passé de 1,4 million en 1980 à 24 millions en 2004 ; depuis cette date, l’activité connaît un certain ralentissement, surtout depuis la propagation de la crise économique à partir des foyers étasuniens, traditionnellement émetteurs de croisiéristes (OMT, Caribbean Tourism Organization).Le tourisme de croisière dans la Caraïbe constitue un champ d’études riche d’enseignements pour saisir l’évolution des logiques touristiques et pour mettre en évidence les limites des choix de développement qui prévalent aujourd’hui dans cet espace régional. 19Dans les ports d’escale, les revenus proviennent des dépenses directes des croisiéristes, de la taxe versée par passager et des droits de stationnement des bateaux. Mass Tourism or the Re-Enchantment of the World? ), Tourism in the Caribbean. Cruiseship Passengers in Port. (2004). pp. In D.T. (2005). L’objectif de l’industrie de la croisière est désormais de vendre des produits où le paquebot est désormais au cœur de l’offre. En 2016, plus de 56 millions de personnes sont venues visiter ses îles, dont 29,6 millions de touristes de séjour et 26,4 millions de voyageurs de passage en croisière. Beyond the Tourist Bubble? De nouvelles formules proposent des circuits de deux ou trois jours ; ces modifications ont naturellement des conséquences sur la définition des itinéraires et le choix des escales. La compétition est grande entre les ports qui souhaitent se positionner comme des ports d’attache de la croisière à l’image de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe, à partir du marché français), Santo Domingo (République dominicaine), la Barbade, etc. “Cruise passenger behaviour: a competitive study”, Journal of Tourism Studies, vol 7 n°2. À l’inverse, les parties orientale et méridionale de la Caraïbe, privilégiées par les compagnies de croisière jusqu’à la fin des années 1990, connaissent globalement un recul de leur activité. Des causes externe… C’est d’ailleurs l’une des seules îles des Petites Antilles actuellement en mesure d’accueillir le dernier mastodonte de la compagnie Royal Caribbean. L’objectif des programmes de construction est de bâtir des navires de 6000 places et plus, comme annoncé par la Royal Caribbean avec leurs méga-paquebots de 220 000 tonnes. La restructuration de la croisière se traduit dans l’espace par un recentrage des circuits et une polarisation accrue des flux au profit de quelques destinations majeures, au premier rang desquelles deux destinations accueillant plus de deux millions de croisiéristes : Cozumel (Mexique) et les Bahamas en 2008. Structuration et dynamiques du tourisme de croisière dans le Bassin caraïbe. Un croisiériste sur deux dans le monde choisit de voyager dans cet espace sillonné par plus de cent trente paquebots, surtout lors de l’hiver boréal. Dans le thème 3 du programme 2019 de seconde « Des mobilités généralisées », il est demandé d’aborder les migrations et les mobilités touristiques. L’industrie de la croisière est contrôlée par deux puissantes compagnies. Les visiteurs découvrent des kilomètres de plages de sable blanc bordées par des cocotiers. Les pressions sont très fortes pour le… The McDonaldization thesis and Cruise Tourism. Les milieux naturels sont largement convoités afin d’inclure la touche d’exotisme au séjour des passagers, leur offrir les plages de sable blanc et les lagons qui illustrent des catalogues des agences ; mais ces milieux sont fragiles et la sollicitation incessante des navires de croisière n’est pas sans poser la question de la préservation du milieu naturel. Les deux grands armateurs qui dominent le marché sont le groupe Carnival Corp-Princess-Cruises, qui contrôle désormais 47,2 % du trafic croisière dans la Caraïbe, et le groupe Royal Caribbean-Celebrity Cruises, avec une part de 35,6 %. Weaver, A. Les compagnies optent davantage pour des destinations plus proches des États-Unis, telles que les Bahamas (dont la part de marché est passée de 16 % en 1995 à 20 % en 2005), les îles Caïmans et Porto Rico, mieux sécurisées et moins coûteuses. La majeure partie des revenus de la croisière reste concentrée dans les pays émetteurs, notamment en Floride et dans les ports d’attache qui assurent l’essentiel de la logistique. 18L’importance économique de la croisière doit être appréhendée à plusieurs échelles. Des aménagements de nouveaux ports en eaux profondes, consacrés à la croisière, sont indispensables. L’emprise des armateurs est de plus en plus lourde sur les escales qui investissent directement dans des îles privées qui deviennent des escales réservées pour leurs clientèles (telles Castaway Cay de Disney cruise et Great Stirrup Cay pour Norwegian Cruise Line). DOI : https://doi.org/10.3406/edyte.2006.980, www.persee.fr/doc/edyte_1762-4304_2006_num_4_1_980, STRUCTURATION ET DYNAMIQUES DU TOURISME DE, Structural and changing aspects of cruise tourism in the Caribbean Basin, par Thierry HARTOG* et Colette RANÉLY VERGÉ-DÉPRÉ**, * Maître de Conférences Département de Géographie, Université des Antilles et de la Guyane thierry. Résumé. Cela signifie que ces deux grands groupes ont transporté plus de 80 % des passagers dans la Caraïbe en 2003. L’invention de la croisière moderne doit être replacée dans son contexte historique. [2007b]. Trends and circumstances in Caribbean tourism. Les stratégies des grands armateurs qui visent à maximiser leurs profits en encadrant les consommations de leurs clientèles sont confortées par les préoccupations actuelles d’ordre sécuritaires, légitimes et entretenues, qui justifient le déroulement de ces séjours dans le cadre de bulles touristiques protégées. Le tourisme de croisière dans la Caraïbe constitue un champ détudes riche denseignements pour saisir lévolution des logiques touristiques et pour mettre en évidence les limites des choix de développement qui prévalent aujourdhui dans cet espace régional. La croisière n’avait pas encore trouvé son second souffle tandis que les progrès en matière de transports aériens ouvraient de nouveaux territoires exotiques au tourisme international à travers le monde. Les logiques économiques et commerciales de cette industrie, qui déplace des volumes de touristes de plus en plus massifs, échappent aux territoires d’accueil qui ne sont plus en mesure de négocier des conditions économiques susceptibles de soutenir leur développement.