Contribution à l’étude de la genèse et des significations de l’expression », dans Philippe Pinchemel (éd. Quelques années plus tard, avec les autres auteurs du manuel-manifeste de 1984 intitulé Géographie sociale, l’espace social prend clairement le devant de la scène. 26 Traitement de l'information géographique - Statistiques. l’espace. En géographie, le mot « espace » était en effet régulièrement utilisé au moins depuis Paul Vidal de la Blache, mais sans qu’il ait le statut de concept, et sans qu’il soit défini. 3 crédits. Citations avec espace. La ville, par exemple, a été déclinée en histoire, géographie, sociologie et anthropologie "urbaines", sans oublier la contribution de l'urbanisme et de l'architecture. La géographie sociale, Masson, 1984). Le parcours Géographie, espaces et sociétés de la troisième année de licence a pour objectif la spécialisation des étudiants dans les connaissances et les pratiques professionnelles du domaine de la géographie humaine. L'espace géographique, élément du système social. 2 BRUNET R., (1990). Communiqués de presse. Ajouter à la sélection; Télécharger; Modifier la fiche; Espace; Territoire et Sociétés; ECTS. Bien loin de n'être qu'une simple description de la surface de la terre, la géographie s'affirme comme une véritable science sociale, attachée à penser l'espace des sociétés humaines. Évolution du concept d'espace en sciences sociales. Jeudi 05 Novembre 2015. Carnets; Stéphane Mallarmé (Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898) L'espace à soi pareil qu'il s'accroisse ou se nie […]. Concevoir ainsi la géographie, c'est la concevoir comme une géographie militante. Thème 1 : Transports et mobilité Chapitres Des ... Des espaces qui proposent un autre modèle social et spatial : Regards croisés sur les espaces urbains : entre attraction et répulsion: 1. Pour les enquêtes de terrain, la géographie sociale n’utilise pas non plus ses propres méthodes. reproduction ; entrée et sortie du système social »3. Le M1 de Géographie « Espaces, Sociétés, Territoires » est le débouché logique des étudiants ayant validé une licence de géographie et peut être ouvert aux étudiants d'autres disciplines proches des sciences sociales (sociologie, anthropologie, histoire, sciences politiques). Du « rôle de l’espace » aux théories de « l’acteur » (aller-retour) : La géographie à l’épreuve des mouvements sociaux In : Penser et faire la géographie sociale : Contribution à une épistémologie de la géographie sociale [en ligne]. Deux distinctions au moins peuvent être dégagées. Des modèles théoriques pour une analyse de l'espace social. L'espace social - Lecture géographique des sociétés: Auteur : Guy Di Méo: Editeur: Armand Colin: Langue: FR: Date de publication: 12/06/2013 : Droits numériques. Composante. Ils se démarquent d’approches voisines, en apparence tout au moins : la géographie « humaine » des classiques, la géographie culturelle, l’analyse quantitative de l’espace, la géographie radicale ou le postmodemisme des Anglo-saxons. Éléments pour une géographie de l'espace social (concepts et méthodes). En 2005, Guy Di Méo publie « l’espace social » comme une « lecture géographique des sociétés », en 2007 Michel Lussault publie « l’homme spatial » et a dirigé avec Jacques Lévy en 2003 le « Dictionnaire de la Géographie et de l’espace des sociétés, Belin, 1034p ». Di Méo ct Buléon s’y réfèrent constamment et explicitement pour placer leur méthode et leur sujet dans un cadre qui philosophiquement se tienne. DI MÉO Guy, BULÉON Pascal (dir. Une métropole à … Créé avec Wix.com . La géographie n’est pas une et ne l’a jamais été. Armand Frémont, « L’espace social, lecture géographique des sociétés », Géographie et cultures [En ligne], 59 | 2006, mis en ligne le 01 avril 2016, consulté le 07 janvier 2021. Si la thématique de la mort a été largement traitée par un certain nombre de disciplines en sciences sociales (anthropologie, sociologie, histoire, etc. 3 crédits. Cet espace social comprend l'ensemble des relations entre les … En géographie, et plus encore à l’échelle des sciences humaines et sociales, le syntagme « espace social » est à la fois très important (voire incontournable) et polysémique (voire fuyant). Les premières propositions critiquant l’approche vidalienne et mettant « l’espace » sur le devant de la scène datent des années 1940 à travers l’expression « de l’espace » (Robic, 1982). 2013. Le patrimoine naturel entre culture et ressource, Champs et perspectives en géographie culturelle, Procédure de soumission de numéros thématiques, Portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales, Catalogue des 552 revues. Lépistémologie vise à élucider les systèmes de pensées qui fondent les démarches des … 180 crédits. Espace presse / La géographie de l'ascension sociale; La géographie de l'ascension sociale. Quelques années plus tard, avec les autres auteurs du manuel-manifeste de 1984 intitulé Géographie sociale, l’espace social prend clairement le devant de la scène. COURS HISTOIRE THÈME 1 : L'EUROPE FACE AUX RÉVOLUTIONS SÉQUENCE 1: La Révolution Française et l'Empire : Une nouvelle conception de la Nation Séance 1 : Qui sont les acteurs de la Révolution et comment agissent-ils sur les événements ? Voir plus d'idées sur le thème Géographie, École primaire, Étude sociale. Cette dernière n’est autre que la spécialité Géographie, Espaces et Sociétés (GES) qui est accessible à partir de la deuxième année de la licence de Géographie et Aménagement, proposée par l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine de Grenoble. Cette expression, qu’ils n’ont d’ailleurs peut-être pas forgée, va devenir emblématique de la discipline et de sa rénovation dans les années 1970, à l’image de la nouvelle revue qui en fera son titre. Présentation; Organisation; Programme; Admission; Présentation. La démarche de géographie sociale s’enracine dans les sciences sociales: au même titre que la socio-logie, l’anthropologie ou la socio-linguistique, etc., c’est l’étude de la société qui est l’objet de cette discipline. Parmi de multiples références, le livre de Maurice Godelier L’idéel et le matériel : pensées, économies, sociétés (Fayard, 1989) constitue une source d’inspiration de premier choix, ainsi que pour beaucoup d’autres jeunes géographes. C'est l'un des mots les plus polysémiques de la géographie, d'autant qu'il est couramment utilisé dans le langage naturel comme synonyme d'espace. 2. Bien loin de n'être qu'une simple description de la surface de la terre, la géographie s'affirme comme une véritable science sociale, attachée à penser l'espace des sociétés humaines. Cet engouement pour l'espace semble sortir la géographie de son empirisme traditionnel, de son incapacité à dépasser le stade des typologies inductives construites à partir d'études de cas, qui privilégiaient les caractéristiques propres à telle ou telle portion de l'espace terrestre. Il faudrait s’en tenir là un moment ct que chaque auteur nouveau ne veuille pas réinventer et redéfinir sous d’autres noms ce que d’autres ont déjà fait, au risque de confusion. Alors que le mot « territoire », est - au-delà de son emploi en géographie - d’un large usage en sciences humaines, l’expression « espace géographique » est une création spécifique des géographes. L'espace social : Lecture géographique des sociétés (Géographie) eBook: Di Méo, Guy: Amazon.fr Choisir vos préférences en matière de cookies Nous utilisons des cookies et des outils similaires pour faciliter vos achats, fournir nos services, pour comprendre comment les clients utilisent nos services afin de pouvoir apporter des améliorations, et pour présenter des annonces. Géographique, d’autre part, vient de geographĭcus et se réfère à ce qui appartient ou qui est lié à la géographie (la science qui s’intéresse à la description de la Terre). ), Penser et faire la géographie sociale. Marqueurs identitaires et qualification sociale de l'espace. Dans les années qui suivent, la construction progressive d’un nouveau secteur d’action publique autour de la « planification régionale » puis de « l’aménagement du territoire » ne sera pas pour rien dans le succès de cette expression chez les géographes. Certain•es vont alors se tourner vers celles d’ « « espace vécu » » mais aussi d’« espace social » utilisée notamment en sociologie (d’abord urbaine) et en anthropologie, par des chercheurs aussi différents que Paul-Henri Chombart de Lauwe, bientôt rejoint par Raymond Ledrut et Henri Lefebvre, puis Georges Condominas, Pierre Bourdieu… qui proposent des définitions elles-mêmes très différentes les unes des autres. Ainsi accordent-ils la plus grande importance à un corpus de définitions qui permettent de cerner à la fois des objectifs et une méthode : l’espace, l’espace vécu, l’espace hyper-réel, le rôle des acteurs, l’identité, l’identité collective, la combinaison sociospatiale, la formation sociospatiale, le territoire (liste non exhaustive mais significative)... Avec l’apport des dictionnaires nouvellement édités, la géographie dispose ainsi maintenant d’une solide base de définitions sur ses propres concepts, ce qui lui a trop longtemps manqué. Des modèles théoriques aux outils conceptuels pratiques. Alain Reynaud (Société, espace et justice : inégalités régionales et justice socio-spatiale, PUF, 1981) ou notre propre livre (Frémont, Chevalier, Hérin et Renard. Si c’est « l’espace vécu » qui a fait la renommée d’Armand Frémont, ce dernier a utilisé d’autres syntagmes qu’il a tenté d’articuler les uns aux autres, dont « espace social » présent dès le début des années 1970. région (1976) comprend ainsi un chapitre sur « les espaces sociaux », dont l’introduction discute rapidement la définition : « L’espace social définit le territoire d’un groupe ou d’une classe dans une région donnée » commence-t-il par rappeler, mais c’est pour mieux mettre en avant « une conception plus riche et plus synthétique [qui] fait de l’espace social une maille dans la trame des relations hiérarchisées de l’espace des hommes » (1976, p. 119). Beaucoup mieux qu’un manuel, l’ouvrage de Guy Di Méo ct de Pascal Buléon, difficile assez souvent, discutable bien entendu, contestable parfois, est un vrai livre. La géographie sociale est une branche de la géographie qui étudie les rapports entre les espaces et les sociétés. L'année vous permettra d'aborder différents sujets afin de mieux comprendre notre planète et toutes ses complexités naturelles et humaines. Au total, un éventuel compartimentage de l’espace social, produit par la différenciation de parcours d’hommes et de femmes, ne saurait s’effectuer de façon brutale. ©2019 par Cours Histoire-Géographie-EMC. « Ethno-sociologie », Paris, 487 p. ROBIC Marie-Claire, 1982, « Organisation de l’espace. Au second semestre, ceux qui opteront pour l'enseignement Géographie L2S2 se pencheront sur les différentes aires culturelles mondiales, notion à interroger avec Florence DEPREST. La version qui en est donnée ici propose une méthode d’analyse de la structuration de l’espace tenant compte des vécus individuels. Contributions à une épistémologie de la géographie sociale , Rennes, Presses universitaires de Rennes Géographie - Programme CAP 2020 . 762-3. 24 Systèmes d'acteurs. Ce qui a ouvert l'étude des espaces sociaux à celle des perceptions et de l'espace vécu. « La Géographie n'est autre chose que l'Hi stoire dans l'Espace, de même que l’histoire es t la géographie da ns le temps », Jean Jacques Elisée Reclus, L’ho mme et la Terre , 1905. Les rapports homme-nature. De nombreux travaux sociologiques prennent en compte l’espace ou tentent de le théoriser : Gilles Laferté (2014), Martina Löw (2015), Jean Remy (2015), etc. L'objet de la géographie sociale, c'est l'espace social. La première partie (133 p.), la plus dense, est purement théorique. La principale fonction de cette discipline est, donc, Le terme est d’abord apparu au cours des années 1960, à la suite des travaux de J. Habermas (1962). Plus spécifiquement, la géographie sociale s’est construite à partir du « renversement de l’ordre des facteurs » : les dynamiques sociales sont considérées comme composante première de la production de l’espace. Où en est la rue face à la globalisation ? Le « social » des géographes ct de quelques autres pourrait oublier en partie les fondements les plus durs de la société et privilégier l’effet de lieu ou l’effet de mobilité ou encore l’effet de culture sur l’économie et l’effet de classe. Si les sciences dites dures (physique, mathématiques) ont construit des définitions claires de la notion d'« espace », une définition précise de l'espace tel qu'étudié par les sciences sociales, car dépendante notamment de son point de vue sur la géographie, a mis du temps à être formulée. Sa démarche apporte beaucoup aux géographes lorsqu’il distingue ce que les hommes pensent (l’idéel) et la matière dont ils dépendent (le matériel) pour mieux montrer leurs étroites interférences. Elle est aussi une conception de la géographie qui se veut engagée, c'est-à-dire que les scientifiques, les chercheurs ont un rôle social à jouer avec les différents travaux et recherches qu'ils entreprennent afin d'éclairer les choix du citoyen, du politique. Un article de la revue Cahiers de géographie du Québec (Volume 56, numéro 159, décembre 2012, p. 525-690) diffusée par la plateforme Érudit. La géographie sociale de Pierre George « En dépit des changements humains, la nature garde ses droits, ... Il a fait une place, dans la discipline, au rôle des rapports sociaux dans le façonnage des espaces et à leur évolution sur la base de différentes échelles spatiales. L’espace n’est pas un simple cadre naturel : ensemble de paysages sensibles, de formes matérielles, de lieux de vie, l’espace est aussi dans les têtes (représentations) et dans les institutions (territoires, échelles…). Quand il se réfère ou s’articule à ce qu’on appelle aussi parfois « espace géographique », c’est pour lui conférer un contenu social qui varie selon les usages. Il ne s’agit en rien d’un distinguo simpliste entre espaces réservés aux hommes d’un côté, aux femmes de l’autre. ), 2005, L’espace social. Alors que le mot territoire est, au-delà de son emploi en géographie, d’un large usage en sciences humaines, l’expression espace géographique est une création spécifique des géographes. ), Vocabulaire historique et épistémologique de la géographie, Paris, CNRS (GRECO Histoire du vocabulaire scientifique), Documents n° 3, Publications de l’Institut National de la Langue Française, pp. Territoire, espace géographique et espace social . JOHNSTON Ron J., 2000, « Social space », dans Ron J. Johnston, Derek Gregory, Geraldine Pratt et Michael Watts (dir. L'accent est mis sur la dimension sociale des dynamiques spatiales afin de comprendre les interactions entre ces derniers à différentes échelles. Il existe plusieurs conceptions philosophiques de l'espace. Écrit par Régis KEERLE • 662 mots Né à Paris en 1931, Olivier Dollfus a incarné à sa manière la nouvelle géographie française. L'espace est en effet un objet partagé par les différentes sciences sociales, au sein desquelles il a souvent donné lieu à la constitution de branches disciplinaires. LEFEBVRE Henri, 2000 [1ère éd. La géographie sociale est une géographie des questions sociales. 23 Lire l'espace géographique. Pour sa part, Sorre (1957) a non seulement eu l'audace d'autocritiquer son concept dans les années 1950, EEGS « l’espace social : outils et méthodes, objets et éthique(s) », Rennes 2006 – atelier Acteurs Pour citer cet article : Keerle R., De l’usage de la notion d’acteur en géographie (ou comment la géographie sociale , après avoir gagné la guerre Éléments pour une géographie de l'espace social (concepts et méthodes). Géographie, espace social et communauté floribécoise notion de préférences spatiales. Joseph Joubert (Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824) L'espace est la stature de Dieu. Espace géographique | Espace vécu | Espace médical. La notion d’espace géographique est donc employée par la géographie pour désigner l’espace organisé par une société. Forme ou propriété de la conscience, il a parfois suscité des interprétations déterministes du rapport complexe que les sociétés nouent avec lui. Elle inclut l'existence de frontières, pour un territoire politique ou administratif, ou de limites pour un territoire naturel. Les auteurs éprouvent le besoin, souvent partagé par d’autres, de faire conceptuellement le point. Pour celles et ceux qui partagent cette optique, l’expression « espace social » est sans doute vue comme un pléonasme. Ils sont réellement intégrés à l’ensemble du texte. Les classes sociales : plus le niveau social de l’individu est élevé, plus l’espace lui est étendu. 3Une deuxième partie, « Des concepts au terrain » (160 p.) n’est pas la moins stimulante. La ville, par exemple, a été déclinée en histoire, géographie, sociologie et anthropologie "urbaines", sans … Il s’est libéré des explications simplistes, mais il garde des idées claires ct simples. Espace social, images mentales de la ville de Sherbrooke : cheminement d’un néophyte. Autres regards sur l’analyse spatiale. Les tenants de la « géographie sociale » elle-même l’ont tendanciellement délaissée, si l’on met à part un ouvrage codirigé par Guy Di Méo qui la remet récemment à l’honneur dans son titre (2005). Géographie sociale du monde (1970) La population suisse dans son cadre naturel et politique (1968) Atlas GÉRI 2002, l'attrait des territoires, département, ville et campagne », Espaces et sociétés, n°34-35, pp. Dans un premier temps, les géographes vont plutôt se ranger derrière la bannière de « l’espace géographique ». l’urbain et leurs propres discours sur l’espace social. » (p. 118) Le mot est de plus en plus utilisé assorti d’un adjectif référant peu ou prou à une discipline existante : « espace économique », « social », « personnel », « géographique »... On pourrait donc penser que le lexique qui se construit alors reflète une division disciplinaire et apaisée du travail scientifique. Di Méo G. , Buléon P. , L’espace social, lecture des sociétés, Paris, éditions Armand Colin, 2005 Séchet R. , Veschambre V. C’est donc dans le sillage plus ou moins proche de ces travaux, et autour de cette proposition centrale, que se placent la plupart des géographes qui reprennent le syntagme à partir des années 1970. Le livre de Guy Di Méo et de Pascal Buléon, L’espace social, lecture géographique des sociétés marque une nouvelle étape dans le développement de la géographie sociale en France, après Paul Clavai (Principes de géographie sociale, Génin, 1973). Mais tout le monde ne va pas se satisfaire ou se suffire de cette expression. Agrégé de géographie, nommé professeur à la Sorbonne en 1967, il est l'un des membres fondateurs, en 1970, de l'université de Paris-VII, au sein de laquelle il a terminé sa carrière comme professeur émérite. URL : http://journals.openedition.org/gc/3835 ; DOI : https://doi.org/10.4000/gc.3835, Voir la notice dans le catalogue OpenEdition, Plan du site – Contacts – Crédits – Flux de syndication, Nous adhérons à OpenEdition – Édité avec Lodel – Accès réservé, Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search, L’espace social, lecture géographique des sociétés, L’urbanisme, l’architecture et le jeu vidéo, Marchés et nouveaux territoires de l'art dans le villes du Sud. La géographie spatiale, s’attache à mieux comprendre les liens existant entre les éléments spatiaux et les éléments anthropiques, en recherchant le rôle exercé par l’espace sur l’action de la société et dans les processus de transformation territoriale. La région et l’espace vécu. Lecture géographique des sociétés, L'espace social, Guy Di Méo, Armand Colin. On les retrouve avant tout parmi celles et ceux qui promeuvent une conception « anthropocentrée » ou même « socio-centrée » de la géographie, à travers la géographie de « l’espace vécu » puis la « géographie sociale » notamment, vite rejoint•es par les géographes à l’origine de la revue EspacesTemps qui en font l’objet exclusif de la discipline : pour Jacques Lévy et Christian Grataloup (1976), « la seule géographie possible, c’est la science de l’espace social, de la dimension spatiale de la société ». 88-120. Une aire culturelle est définie comme un vaste espace social qui regroupe des territoires présentant des La seconde oppose l’espace terrestre en tant que produit par la société et l’association entre un espace donné et les relations sociales qui s’y déroulent : espace d’un groupe social selon la définition introduite en 1969 par Anne Buttimer dans la géographie anglophone ; espace d’une société, d’un système social pour une partie de la « géographie sociale » francophone. La double réalité (matérielle et idéelle) de l'espace social. 1974], La production de l’espace, Anthropos, coll. - Territoire et espace géographique. Résumé. DOLLFUS OLIVIER (1931-2005). Le facteur social en géographie. Back to . 1976], « Des géographes pour une autre géographie : réponse à M. Le Lannou », dans Philippe Pinchemel, Marie-Claire Robic, Jean-Louis Tissier, 1984, Deux siècles de géographie française. 25 Biogéographie. En un mot, l’espace est une dimension du monde social. Ses origines et son étymologie l’orientaient surtout vers les sciences de la nature et la description. C’est l’une des propositions les plus générales de Lefebvre qui semble les avoir inspiré•es au premier chef (ou renforcé•es dans leurs convictions), sans doute parce qu’elle peut prétendre au statut d’objet de recherche spécifique, tout en inscrivant clairement celles et ceux qui s’en emparent dans le domaine des sciences sociales : pour Lefebvre (2000), l’espace (social) est un produit (social) ; il n’existe pas en dehors de la société qui le produit. Aujourd’hui, elle est largement tournée vers les sciences sociales, l’environnement et l’aménagement, et traite de nouvelles thématiques et de nouveaux concepts.À travers 48 courts chapitres, cet ouvrage propose de découvrir Di MÉO, Géographie sociale et territoires, Paris, Nathan (fac géographie), 1998, 320 p. Les géographes se sont engagés depuis une vingtaine d'années dans un travail de réflexion renouvelant les méthodes, les théories et les concepts de la discipline qui affirme ainsi sa position dans les sciences sociales. Mais ceux-ci ne viennent pas, comme trop souvent dans nos éditions savantes, réciter leurs petites histoires ou leurs petits territoires séparés et bien distincts. 2Le développement le plus central de Di Méo et Buléon porte sur les fondements théoriques de cette géographie sociale. La géographie culturelle est une des approches actuelles de la géographie, discipline qui traite des rapports entre les sociétés et les espaces qu’elles occupent et qu’elles transforment. La nouvelle géographie sociale de Montréal Contexte de l’étude Le présent rapport est une mise à jour d’une étude antérieure sur l’évolution de la distribution des revenus dans l’espace montréalais: Rose, Damaris, et Amy Twigge- Molecey. La première oppose classiquement l’espace social (en général) – ce que l’on peut appeler la dimension spatiale du social – et un espace social (en particulier). On considère aujourdhui lépistémologie comme « une étude critique des sciences ». 9 3 crédits. Mais ce lexique spatial manifeste au contraire, et donne lieu à, d’intenses concurrences dans le champ académique, comme sur la scène aménagiste, où les géographes semblent dominés sans être complètement ignorés. Un slam de Grand Corps Malade, Enfant de la ville. Licence Géographie et Aménagement parcours Espaces, territoires, société . Bloc Mineure. 47-73. Parcours Géographie, espaces et sociétés 3e année Présentation et objectifs. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec … 1.1.2 Géographie sociale : d’un objet espace à un objet société Depuis bientôt 25 ans, la géographie sociale a contribué à cette rupture épistémologique de la discipline, qui a fait basculer l’objet de recherche de l’espace (qui faisait la spécificité et la Cet espace qui nous environne, nous entoure n’est pas qu’un décor. L’ouvrage se subdivise en deux parties, étroitement liées, mais d’orientation très différente. Vous comprendrez en quoi consiste l 69-101. 29 Alors que le vocabulaire de la géographie sociale a longtemps reposé sur la symétrie apparente entre le social et le spatial, ses principaux initiateurs ont affirmé dans le même temps le « renversement de l’ordre des facteurs « (Rochefort, 1963 : 20) et donc une « hiérarchisation » implicite entre le social et le spatial : entre le social qui produit et l’espace qui est produit. Frémont montre en outre qu’il existe une réelle géographie sociale, car les plus riches ne cessent d’exploiter l’espace, tandis que les plus pauvres vivent confinés dans un espace restreint.