infra). 15Dans la continuité de processus amorcés au Néolithique, les relations homme/milieu sont largement dominées, au cours du Ier millénaire av. Voir plus d'idées sur le thème finistère, bretagne, bretagne paysage. n.è., qui devaient au moins pour une part d’entre eux emprunter des voies maritimes de circulation. Une structuration du paysage : résilience d’éléments anciens ? En effet, si cette période est envisagée dans sa totalité, le nombre de sites passe alors à 149 (tableau 1, fig. Le Finistère / f i. n i s. t ɛ ʁ / [2] Écouter (en breton : Penn-ar-Bed / ˌ p ɛ n a r ˈ b e ː t / [3]) est un département français situé en région Bretagne.L'Insee et la Poste lui attribuent le code 29. Archéologie du paysage agraire armoricain, éd. 35, n° 2, p. 205-218. Par ailleurs, la partie la plus abritée de l’île Guenoc conservait en outre les reliques d’une flore rappelant une pâture continentale, plus drue, avec trèfle et plantain (Marguerie in Giot, 1987). Ce Ier millénaire intègre des phases de transitions culturelles dont il convient d’analyser les rythmes et la dynamique : d’une part, le passage de l’Âge du Bronze à l’Âge du Fer, qui ne semble pas correspondre seulement à une évolution de la métallurgie mais à un lent et progressif bouleversement socio-économique ; d’autre part, un changement là encore progressif, mais assez radical, de la société, consécutif à la conquête romaine, mais dont les rythmes semblent différer selon les contextes. Le chêne, toujours présent en grande quantité parmi les charbons archéologiques, semble avoir été le bois de prédilection de l’exploitation forestière dans l’ouest (Marguerie, 1995). Daire), Photo 3 : L’enclos de Kernizan à Plouguin, vue d’un des fossés (cl. Archéosciences, Rennes)/Traces of ancient ploughing drills (or furrows) on the eastern slope of Guennoc island (after French Navy, document Archéosciences lab., Rennes), Photo 8 : Traces de cultures en billons et sillons sur le flanc sud-est de l’île d’Yoc’h à Landunvez, à proximité immédiate des installations de goémoniers (d’après un cliché de l’Aéronavale)/Traces of ancient ploughing drills (or furrows) on the south-eastern slope of Yoc’h island (after French Navy, document Archéosciences lab., Rennes). Briard J., Onnée Y., 1996. The analysis of the abundant results from multidisciplinary approaches can provide indicators of environmental and social developments, suggesting the identification of two clearly distinct phases during the period. Randonnée en Finistère Sud : promenez-vous sur un sentier côtier en Finistère sud. n.è.) Figure 7 : Schéma cadastral de l’environnement de l’enclos détecté à Bon Plaisir, Landéda (d’après Daire, 1991, DAO L. Quesnel)/Cadastral scheme of the surrounding area of the enclosure at Bon Plaisir, Landéda (after Daire, 1991, DAO L. Quesnel). puzzle de 1000 pièces de haute qualité. (dir. Ils témoignent notamment de la réalité de l’axe Atlantique, de la péninsule ibérique à l’Écosse, et des échanges culturels et commerciaux entre ces provinces reliées par la mer. URL : http://journals.openedition.org/norois/3685 ; DOI : https://doi.org/10.4000/norois.3685, UMR 6566 CReAAH Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CNRS, Universités de Rennes 1, Rennes 2, Le Mans, Nantes, ministère de la Culture, et INRAP), Laboratoire Archéosciences, Bâtiment 24-25, Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu – 35 042, Rennes cedex, France marie-yvane.daire@univ-rennes1.fr, UMR 6566 CReAAH Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CNRS, Universités de Rennes 1, Rennes 2, Le Mans, Nantes, ministère de la Culture, et INRAP), Laboratoire Archéosciences, Bâtiment 24-25, Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu – 35 042, Rennes cedex, France dominique.marguerie@univ-rennes1.fr, UMR 6566 CReAAH Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CNRS, Universités de Rennes 1, Rennes 2, Le Mans, Nantes, ministère de la Culture, et INRAP), Laboratoire Archéosciences, Bâtiment 24-25, Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu – 35 042, Rennes cedex, France muriel.fily@wanadoo.fr, UMR 6566 CReAAH Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CNRS, Universités de Rennes 1, Rennes 2, Le Mans, Nantes, ministère de la Culture, et INRAP), Laboratoire Archéosciences, Bâtiment 24-25, Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu – 35 042, Rennes cedex, France ; INRAP GSO Centre Archéologique de Poitiers, 122, rue de la Bugellerie – 86 000 Poitiers, France anna. Cette affirmation doit être fortement nuancée, car les tombes sous tumulus, et les nombreux dépôts, témoignent d’une implantation ancienne et importante dans ce secteur pendant l’Âge du Bronze. Reconstitutions paléo-paysagères, thèse de doctorat « Archéologie et Archéosciences », Université de Rennes 1, 763 p. Gebhardt A., 1989. Le Bihan (Centre Archéologique du Finistère) depuis une vingtaine d’années. Le département du Finistère, en Bretagne Ménez Y., Hinguant S., 2010. Un total de 21 résultats a été affiché. ; de plus la découverte de nombreuses fusaïoles témoigne d’une activité de filage de fibres qui peuvent aussi bien être d’origine animale que végétale. « Fortifié » sur son flanc oriental par un talus rempart (photo 6), ce territoire de plus de 5 ha a accueilli, à la fin de l’Âge du Fer (fin du iie siècle av. Il est toutefois possible de proposer des indices de localisation pour une large partie d’entre eux, notamment d’après les lieux-dits des découvertes, mais il convient de rester prudent. Figure 3 : Carte de localisation de l’île d’Yoc’h et de l’île Guennoc et des principaux sites insulaires mentionnés dans le texte (DAO L. Quesnel)/Location of Yoc’h and Guennoc islands and the main island sites mentioned in the text (DAO L. Quesnel). À partir du début du Bronze moyen (vers 1600 av. 6Ce secteur apparaît aujourd’hui comme une zone très documentée où il sera possible de vérifier la fertilité scientifique d’une démarche consistant à croiser les regards d’archéologues et d’environnementalistes pour répondre à des problématiques liées aux interactions homme/milieu : dans quelle mesure les ressources environnementales ont-elles conditionné les implantations humaines ? Des sillons protohistoriques laissés par des araires ont été fossilisés sous les dunes littorales, à Plougoulm, à Penmarc’h (Finistère), ou encore à Penvenan (Côtes-d’Armor) (Giot et al., 1995). ), Les pêcheries de Bretagne. Nombreux itinéraires de balade en Bretagne de Saint Guénolé à Kérity, vers la Pointe de la Torche ou de Penmarch au Guilvinec ; Le département du Finistère porte le numéro 29 et est composé de 4 … Une nouvelle campagne de prospection aérienne en Léon, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, tome CXXII, p. 137-161. La solution à ce puzzle est constituéè de 4 lettres et commence par la lettre R Les solutions pour PAYSAGES COTIERS de mots fléchés et mots croisés. n.è.-début du ier siècle de n.è.) 38Les occupations de l’Âge du Fer, dans ce secteur géographique, prennent des formes diversifiées qui se traduisent dans les formes de l’habitat : hameaux ou villages côtiers (Yoc’h, Guennoc, île du Bec, Trévorc’h, etc.) Tilley C., 1995. 2015 - Découvrez le tableau "Finistère - Doëlan" de BzhFwi sur Pinterest. Composée de 4 départements, la Bretagne offre un littoral varié.L’équipe de plages.tv vous propose de découvrir les plages de Bretagne à travers les différentes stations balnéaires que nous avons visitées.. 2020 - Découvrez le tableau "En partance pour..." de Mademoiselle H sur Pinterest. 1). 1-B) : 116 relèvent du monde funéraire, 26 sont des dépôts ou des objets isolés métalliques, et seulement 7 traduisent des occupations domestiques. 75Néanmoins, les éléments de synthèse proposés ici permettent d’élaborer à grands traits un schéma de l’évolution chronologique, spatiale et culturelle des peuplements continentaux du Bas-Léon, en lien avec l’évolution du milieu naturel, schéma qu’il conviendra de vérifier et de valider par des investigations futures. Par ailleurs, le panorama visible depuis ces monuments est souvent impressionnant de par son étendue et apparaît grandiose aux yeux d’un observateur situé près de la tombe. Venez découvrir la Pointe du Raz comme vous ne l'avez jamais vue, pour le coucher de soleil le plus à l'ouest du Finistère. Daire), Photo 5 : Le hameau de la fin de l’Âge du Fer de l’île d’Yoc’h en fin de fouille (cl. 5), au plan para-curviligne à fossés multiples, domine par sa taille (2,5 ha) les structures du secteur, bien que sa situation ne soit pas culminante en terme de topographie (entre 25 et 35 m d’altitude NGF) ; de plus, son implantation paraît stratégique, à l’interface de la campagne et d’une voie de communication maritime prolongée par l’Aber. 1), soit une quinzaine de communes, un peu plus de 350 sites ou gisements archéologiques pris en compte ici sont susceptibles d’illustrer les modalités de peuplement de cette région au cours du Ier millénaire av. Qui appartient aux bords de la mer, aux côtes. The Topography of some Barrow Cemeteries in Bronze Age Wessex, Proceedings of the Prehistoric Society, tome 62, p. 275-291. —, 2001. 3 : An aerial photographic interpretation of its environs, Royal Commission of Historical Monuments Editions, suppl. Pour les phases anciennes et moyennes du Bronze final, aucun dépôt de l’horizon de Rosnoën, ou de Saint-Brieuc-des-Iffs n’a été découvert. 7, n° 2, p. 517-533. Les Solutions en 4 lettres pour Mots-Croisés et Mots-Fléchés, ainsi que des synonymes existants. J. Collis, Université de Sheffield, p. 159-189. des bûches durables de haute qualité, recyclées à 100%. Les dépôts du secteur sont majoritairement des dépôts terrestres. Ils proviennent souvent de découvertes anciennes, du xixe ou du début du xxe siècle, et les découvreurs ne notaient alors que très rarement les coordonnées géographiques ou les numéros des parcelles des découvertes. Au cours de l’Âge du Bronze, entre 3 800 et 3 000 B.P., des dépôts littoraux organiques du Léon montrent des influences saumâtres à des niveaux marins voisins des plus hautes mers actuelles, comme si cet intervalle de temps avait connu un épisode transgressif correspondant au Bronze moyen. 73L’intérêt d’une approche intégrant l’analyse géographique des sites côtiers est à la fois d’apporter un éclairage sur l’interprétation fonctionnelle des occupations et, par balancement, d’asseoir les reconstitutions paléogéographiques en s’appuyant sur l’apport des vestiges archéologiques. 62L’enclos de Kerveatous à Plouarzel (fig. LITTORAL s'emploie aussi comme nom masculin et se dit alors de l'Étendue de pays qui est au bord de la mer. 41Les côtes, en général, et celles du nord du Finistère tout particulièrement, ont joué au cours de ce Ier millénaire av. sur l’ensemble de son territoire aujourd’hui réduit à un peu plus de 7 ha (Daire, 2001) (photos 4 et 5). Les mégalithes de l’arrondissement de Brest, Coll. Daire), The Kernizan enclosure (Plouguin), view with feet on the ground (cl. au milieu du ier siècle de n.è. C. Dupont) (Daire et al., à paraître). 44La régression marine apparente du Ier millénaire av. Danebury (an Iron Age hillfort in Hampshire), Vol. Définition ou synonyme. et au Ier siècle de n.è. Batt M., Giot P.-R., 1980. L’exemple du site de « La Campagne » à Basly, Revue Archéologique de l’Ouest, n° 22, p. 165-180. Coastal dunes in Brittany and their management. Daire) et report sur fonds cadastral (DAO L. Quesnel)/Paracurvilinear enclosure with multiple ditches, Kerveatous in Lampaul-Plouarzel, partly preserved (on the left) (cl. Définition ou synonyme. 1C) n’ont donc qu’une valeur documentaire assez générale. This presentation leads to sketch an outline of the chronological, spatial and cultural evolution considering populations and landscapes; beyond certain limits, this synthesis allows proposing a new light on the dynamics and processes still little addressed so far in the region and which could be deepened through new geoarchaeological approaches. Après la conquête romaine, le processus d’exploitation de la forêt a pris, dans certains secteurs géographiques, un caractère systématique (Marguerie, 1992). 39La conquête romaine ne semble pas avoir eu de retombées immédiates sur les habitats côtiers de ce secteur géographique, relativement « périphériques » par rapport à des centres urbains tels que Kérilien à Plouneventer, dans la mesure où les traditions architecturales et artisanales semblent s’être poursuivies jusqu’à une date avancée dans le ier siècle de n.è. —, 1899. 58L’apparition puis le développement de la métallurgie du fer à partir du ve siècle av. Barnenez, Carn, Guennoc, éd. n.è., a libéré de larges estrans sableux, peu ou pas exploités (à l’évidence) au cours des siècles précédents et que l’homme va pouvoir mettre à profit (Giot, 1990). Variations holocènes du niveau marin en Bretagne occidentale, dans Sparfel Y., Pailler Y. Inscriptions et Belles Lettres, coll. 35Les habitats reconnus ici datent majoritairement de l’Âge du Fer et du début de l’Antiquité. La presqu’île de Crozon est un territoire emblématique du Finistère, un bout du monde à la nature sublime et préservée que j’ai eu le bonheur de parcourir à pied par le GR34 : le sentier des douaniers. Si les bâtisseurs gaulois de Guennoc ou de l’île d’Yoc’h ont assez « sauvagement » pillé les monuments mégalithiques de leurs prédécesseurs du Néolithique pour construire leurs propres maisons, certains comportements témoignent de pratiques moins opportunistes. Pour le Bronze final, la présence de restes de sanglier, espèce inféodée aux forêts de feuillus et aux forêts mixtes, peut toutefois être mentionnée en association avec le dépôt en langue de carpe de Kerc’hleus à Saint-Pabu (Giot et al., 1995). Patrimoine Archéologique de Bretagne, co-éd. —, 1990. Elles ont cependant le mérite de montrer la densité de l’information archéologique disponible et des tendances très générales mais ne sauraient toutefois être utilisées comme supports d’une analyse spatiale fine du peuplement protohistorique dans cette zone géographique. Découvrez les bonnes réponses, synonymes et autres types d'aide pour résoudre chaque puzzle 32L’élevage de caprinés est probable sur ces îles, comme c’est souvent le cas sur les côtes de l’ouest de la Gaule (Baudry, 2005). 23Au sein du secteur géographique considéré (fig. 2B). n.è., par l’impact des activités anthropiques sur l’environnement, et, en premier lieu, les effets des pratiques agricoles et artisanales sur les ressources végétales, animales et minérales (Marguerie, 1990 et 1995 ; Gaudin, 2004). Par ailleurs, des semences carbonisées renvoient à une pratique culturale variée à base de blé amidonnier, orge polystique nue et orge polystique vêtue (Marguerie, 1992). Le Bihan J.-P., Villard J.-F., 2007. Daire) et report sur fonds cadastral (DAO L. Quesnel)/, Figure 6 : Cartographie simplifiée des chemins organisés selon les axes des voies anciennes et des sites archéologiques du secteur de Landéda et de Lannilis (d’après Daire, 1991, DAO L. Quesnel)/. 17Cependant, il semble qu’à côté de zones traditionnellement défrichées ou mises en pâtures et cultures, des forêts discontinues de type chênaies diversifiées demeuraient bien évidemment dans la région, en des lieux peu fréquentés par l’homme, ainsi que l’illustrent certaines analyses archéozoologiques qui seront développées infra (Marguerie, 1992). Photo 7 : Traces de cultures en billons et sillons sur le flanc est de l’île Guennoc (d’après un cliché de l’Aéronavale, archives du labo. Les fouilles y ont révélé l’existence d’un village dont cinq bâtiments en pierre sèche ont été étudiés dans leur environnement immédiat.