Il fonctionne en obéissant à diverses restrictions d’ordre religieux. Ils sont les gardiens du trésor public (aerarium saturnii) qui est entreposé dans le temple de Saturne. Les citoyens se réunissent une fois par an en comices : (*) aussi appelés pérégrins, ce sont des hommes libres qui vivent dans le Latium mais qui n'ont pas les droits des citoyens, pour cela il doivent effectuer 25 ans d'armée. Tiberius Sempronius soumet sa loi au concile plébéien mais le tribun Marcus Octavius, mis en place par le Sénat pour empêcher le projet d'aboutir, met son veto. Le vote se fait corps présent (pas de procuration) et ne sera secret qu'après 139 av. Le 7 janvier, le Sénat, via un senatus consultum ultimum, investit Pompée des pouvoirs dictatoriaux. Ce décès, combiné à la mort de Crassus lors de la Bataille de Carrhes en 53 av. Cette nouvelle aristocratie plébéienne se fond bientôt dans l’ancienne aristocratie patricienne, créant une aristocratie combinée « patricio-plébéienne ». Bien que les assemblées populaires élisent toujours tous les magistrats, cette réforme en particulier affaiblit finalement leurs pouvoirs. En 443 av. Comme les tribuns de la plèbe et les édiles plébéiens ne sont pas à proprement parler des magistrats, ils ne sont pas concernés par la répartition des « pouvoirs majeurs ». Le pouvoir chez les Romains. La dernière décennie de cette période voit une aggravation des problèmes financiers pour de nombreux plébéiens. Quiz La République romaine : Quiz sur la République romaine - Q1: Quel peuple est chassé de Rome en 509 avant J-C ? Les questeurs passent de douze à vingt et les préteurs de six à huit. À leur retour, Pompée et Crassus tentent de trouver un accord avec les populares : ils s'engagent à démanteler les réformes de Sylla s'ils sont élus consuls pour l'année 70 av. La continuité de ce pouvoir transmis de magistrat en magistrat est garante de la continuité de Rome et va être un des principes d'organisation de la République. Le nombre de questeurs passe de vingt à quarante, les préteurs sont désormais seize et le nombre d'édiles atteint six. Ils ne jouent qu'un rôle mineur sous la République, et à la fin de la République, seuls les licteurs représentant chaque curie se réunissent. Ils jouent également un rôle judiciaire et rendent des jugements pour les crimes d'État passibles d'amende, les affaires avec accusation capitale étant renvoyées devant les comices centuriates[9]. Si aucun consul n'est élu dans l'intervalle, il nomme un nouvel interroi qui lui succède et poursuit sa mission. Après le viol, Lucrèce s’adresse à ses… J.-C., la censure est créée et en 367 av. J.-C., mais il est battu et ensuite assassiné. Il convoque l'assemblée des plébéiens et préside l'adoption des plébiscites. La grande nouveauté des lois hortensiennes réside dans ce qu’elle retire au patriciat sa dernière arme contre la plèbe, résolvant ainsi un des grands problèmes des débuts de la République. J.-C., mais ces lois sont souvent considérées comme anachroniques. Malgré l'élimination des Gracques et les revers politiques qu'ils ont subi, le Sénat sort affaibli de cette période de crise. Cette lente et irrégulière évolution donne naissance à une forme de gouvernement originale et très organisée qu'on peut considérer comme plus oligarchique que les démocraties grecques mais comme plus démocratique qu'une véritable oligarchie. Marc Antoine est défait lors de la bataille navale d’Actium en 31 av. 30/09/2018 A la fin du du VIe siècle (509 avant J.-C.), les patriciens chassent de Rome le dernier roi tyrannique Tarquin le Superbe 2. Mais un ancien consul et opposant de Sylla, Caius Marius, par le biais d’un des tribuns, retire le commandement à Sylla pour se l’approprier. Selon la tradition romaine, ils sont réunis dès la royauté romaine. S'il s'agit d'un tribun de la plèbe qui préside l'élection d'un nouveau collège de tribuns (ces derniers représente la plèbe), les membres patriciens sont exclus et on parle de concile plébéien. Le consul qui a le plus de pouvoir pour un mois donné détient les faisceaux[a 1]. Dans les faits, il n’existe aucune différence entre un individu détenant le titre de dictateur et celui de triumvir, à la différence près que ce sont trois individus qui se partagent les pleins pouvoirs. Ils nomment les officiers et commandent l'armée. Lors des votes pour les magistrats, les candidats sont vêtus d'une toge blanchie à la craie pour bien être reconnus. J.-C. et se suicide en 30 av. Durant leur mandat, ils organisent le cens qui leur permet de répertorier et de classer les citoyens selon leur âge et leur richesse. J.-C., Sylla abdique de la dictature et est élu consul une dernière fois avant de se retirer de la vie politique. Un exemple de séquence en latin pour le niveau quatrième consacrée aux « Débuts de la République romaine » proposée par Audrey Adhémar. Ils furent 300 et ils étaient élus mais la liste des sénateurs était établie par censeurs élus pour 5 ans et qui quittaient leurs fonctions au bout de 18 mois. Le peuple y exerce son droit de suffrage (ius suffragii)[5]. Blog. Les … J.-C., l'armée romaine est composée de citoyens. J.-C. Les préteurs sont élus tous les ans par les comices centuriates. Sylla, témoin des conséquences violentes des réformes entreprises par les populares, est un conservateur, davantage réactionnaire que visionnaire. J.-C., Lucius Cornelius Sulla[31], lève une armée pour combattre le roi du Pont, Mithridate. Les nombreux plébéiens alors sans emploi convergent vers Rome, grossissant les rangs des assemblées populaires, où leur statut économique leur permet, pour la plupart, de voter pour le candidat qui leur promet le meilleur avenir. Au Ier siècle avant notre ère, Rome s’étend sur 3 continents après plus de 200 ans de conquêtes dans le bassin méditerranéen. J.-C., après avoir fait la paix avec Mithridate, Sylla retourne à Rome et reprend le contrôle de la ville par la force. Selon la tradition, la censure est instituée en 443 av. J.-C., dans un effort des patriciens pour réaffirmer leur influence sur les différentes magistratures, ils en créent deux nouvelles : la préture et l’édilité curule[29]. César et Pompée, accompagnés de Crassus, forment une alliance connue sous le nom de premier triumvirat. Les consuls peuvent aussi choisir un dictateur en cas de danger immédiat pour Rome tels que les risques d'invasion ou les conflits internes qui peuvent tourner à la révolte. Mais, pendant la nuit, il s’introduit dans sa chambre pour la violer. En effet, les longues campagnes militaires ont tenu de nombreux citoyens loin de chez eux pour se battre, sans qu’ils ne puissent plus s’occuper de leurs terres, laissées à l’abandon. Alors que Marius est un membre du parti des populares, Sylla est membre du parti aristocratique optimates. A la fin de la République, ces deux catégories regroupent ceux qui possèdent moins de 1500 as. En 48 av. Une nouvelle culture de dépendance apparaît qui favorisera la montée en puissance des meneurs les plus populaires. Une table des mat… À l'inverse, certaines décisions ont pu être décrêtées unilatéralement par l'Empereur pour tous les habitant… À partir de 52 av. La ville de Pompéi dépendait de Rome, mais elle avait aussi des dirigeants politiques indépendants. Ils sont aussi responsables de la distribution ou vente à bas prix des rations de blé à la population. Il fait massacrer les derniers soutiens politiques de Marius[33]. Sylla répond à un besoin administratif mais qui affaiblit les magistratures en augmentant le nombre de magistrats élus pour une année donnée, ce qui diminue les pouvoirs de chaque magistrat et augmente la probabilité de voir deux magistrats bloquer les actions l'un de l'autre en utilisant leur veto. Le pouvoir qui leur est attaché : on distingue les magistratures, La protection statutaire : les magistratures sacrosaintes (censure, tribunat de la plèbe et édilité plébéienne) qui offrent à leur titulaire une inviolabilité religieuse, et les magistratures non sacrosaintes (consulat, préture, édilité curule et questure). Ils votent chaque année les leges curiatae, qui confirment l'imperium des magistrats, et arbitrent sur les questions de droit familial des patriciens (mariage, héritage, adoption) en présence du pontifex maximus[9]. Ils veillent à la bonne exécution des lois et à la levée des soldats. La différence entre les comices tributes et le concile plébéien semble tenir aux magistrats qui président et aux types d'élections organisées. Tout signe interprété de façon défavorable provoque le report au jour faste suivant. Le Sénat. L’afflux de citoyens sans emploi à Rome continue de grossir les rangs des assemblées de plus en plus agressives. Souvent, les préteurs occupent les fonctions de gouverneurs de provinces[21],[18]. En 46 av. Elles se basent sur différentes modalités de regroupement des citoyens romains : par curie, par tribu ou par centurie[6]. J.-C., le Sénat déclare que si César ne renonce pas à son imperium avant le mois de juillet de cette même année, il sera considéré comme un ennemi de la République. Les consuls régnèrent et le peuple continua à faire les lois. Il fallait être un homme libre (donc les esclaves étaient exclus). Il conserve ses premières réformes comme celles qui imposent l’accord préalable du Sénat avant qu’une action soit soumise au vote du concile plébéien et qui restaurent l’organisation aristocratique servienne des comices centuriates. Ce site web utilise des « cookies » afin d'optimiser l'accès et améliorer votre expérience sur notre site. Les plébéiens détenant déjà de nombreuses magistratures, leur nombre au Sénat augmente probablement rapidement. La République romaine : les résumés et la fiche synthèse Rome est une république . Le Sénat est autant une institution religieuse qu’une institution politique : ces deux notions sont en fait intimement liées et indissociables dans l'organisation romaine antique. Le siècle précédent a connu d’importants succès militaires mais aussi de grandes crises économiques. La première phase commence avec la fin de la Royauté en 509 av. Les institutions de la République romaine des origines à la mort d. Le monde romain: la Royauté (8e – 6e s. av. Nous pouvons donc en conclure que la République romaine n'est pas un système complétement égalitaire car nombreux sont les citoyens qui n'ont jamais l'occasion d'exercer leur droit de vote. Chaque citoyen reçoit une tablette de bois (tabella) : pour voter une loi, l'électeur reçoit une tablette « oui » (Uti Rogas = je suis pour cette loi) et une tablette « non » (Antiquo = je suis pour l'ancienne loi) et pour désigner un magistrat, il marque le nom sur la tablette. Après la guerre civile qui l'oppose au Sénat et à Pompée et dont il sort vainqueur, César s'empare du pouvoir à Rome et devient dictateur en 48 av. En fin de compte, le triumvirat est renouvelé : Pompée et Crassus prennent le consulat de 55 av. les patriciens et les plébéiens (populus). Il bénéficie du soutien du peuple mais se trouve opposé à l’aristocratie qui perdrait une grande quantité d’argent si cette loi était ratifiée. En utilisant votre navigation sur ce site, vous acceptez des cookies. Les populares ont souvent contourné la loi en présentant des individus inéligibles à diverses magistratures et en substituant des édits des magistrats à la législation. Il reprend certaines réformes de Sylla et procède à une nouvelle augmentation du nombre de magistrats afin de faire face aux besoins accrus en personnel administratif avec les conquêtes en Orient et en Gaule mais aussi pour permettre à ses propres partisans d'intégrer le Sénat. J.-C. Elle se termine en 509 av. Le Sénat est une très ancienne institution romaine, remontant à … Pour cela, il existait une longue hiérarchie de magistrats, dont les pouvoirs descendaient par échelon jusqu'aux habitants de l'Empire.